Attentat déjoué du Thalys en 2015: le tireur à nouveau devant la justice

AFP - BENOIT PEYRUCQ

Le procès en appel de l'attentat déjoué par des passagers dans un Thalys en 2015 s'ouvre ce lundi devant la Cour d'assises spéciale de Paris. Le tireur, le Marocain Ayoub El Khazzani, 26 ans à l’époque des faits, sera le seul accusé dans le box, ses trois coaccusés de première instance ayant renoncé à faire appel. El Khazzani avait été condamné à la perpétuité assortie de 22 ans de sûreté pour « tentatives d’assassinats terroristes » en décembre 2020.

Le 21 août 2015, Ayoub El Khazzani était monté à Bruxelles dans le train Thalys Amsterdam-Paris avec une kalachnikov, un pistolet, un cutter et 300 munitions. Des passagers, dont des soldats américains en vacances, étaient parvenus à le maitriser et seules trois personnes avaient été blessées.

Au premier procès, El khazzani avait affirmé que, désarmé par le sourire d’un passager, il avait renoncé à tirer au dernier moment. Ce jour-là, sa mission était de s’en prendre aux militaires américains ainsi qu’à des membres de la Commission européenne censés être dans le train. Une version « fantaisiste », avait jugé la Cour, pour qui seule « l’intervention héroïque » des passagers l’avait empêché de tuer « aveuglément et indifféremment ».

Vague d'attentats


Lire la suite sur RFI