Attentat déjoué : le récit de la traque

France 2
Attentat déjoué à Marseille : l'inquiétant profil des suspects

La traque aura duré deux semaines, dans le plus grand secret, pour rechercher deux hommes devenus les plus recherchés de France. Jusqu'à 200 policiers ont été mobilisés, car

Mahiedine Merabet et Clément Baur, fichés "S" étaient sur le point de commettre un attentat. La dangerosité des deux hommes, les policiers la perçoivent dès le 7 décembre dernier. Perquisitions administratives au domicile de Mahiedine Merabet à Roubaix (Nord), où un drapeau de l'État islamique est retrouvé, mais l'homme lui, n'est pas là.

Le passage à l'acte était imminent

Sous une fausse identité, c'est Clément Baur qui ouvre la porte aux policiers. À ce moment-là les deux hommes ont déjà un projet terroriste, mais ce n'est qu'à partir de début avril que les policiers comprennent que les deux hommes n'ont plus rien à perdre. Mahiedine Merabet nargue la police et c'est le début de la traque. La photo des deux hommes est envoyée dans tous les postes de police. Le 12 avril, les renseignements britanniques informent la France : une vidéo a été interceptée. Le message est clair : la campagne électorale est visée, ce n'est plus qu'une question de jour et même d'heure.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Monaco s'impose face au Borussia Dortmund (3-1) et se hisse pour la quatrième fois de son histoire dans le dernier carré de la Ligue des champions
Attentat déjoué : les deux suspects transférés à la DGSI
Présidentielle : les mesures des candidats pour lutter contre le terrorisme
Présidentielle : comment la sécurité va être assurée dimanche dans les bureaux de vote
Attentat de Nice : le couple de "fausses victimes" condamné à 4 et 6 ans de prison ferme

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages