Attentat déjoué: Mélenchon, Le Pen, Hamon et Fillon réagissent

Alors que deux hommes, soupçonnés de projeter un attentat ont été interpellés à Marseille ce mardi matin, Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen, Benoît Hamon et François Fillon ont évoqué ce sujet en meeting et à la télévision dans la soirée. 

Ce mardi, deux hommes ont été interpellés à Marseille. Cette arrestation a permis selon les mots du procureur de la République de Paris, François Molins, de déjouer "un projet d'action imminente". Au domicile occupé à Marseille par les deux individus depuis le 1er avril, des armes à feu et trois kilos d'explosifs TATP ont été retrouvés. En fin de semaine dernière, les équipes de plusieurs candidats à la présidentielle avaient été prévenues du risque terroriste. Le signalement des suspects avait même été transmis. En meeting à Toulouse ce mardi soir, Benoît Hamon a confirmé ces éléments, tout en espérant qu'ils ne soient pas omniprésents en ces derniers jours de campagne: "Je salue l'efficacité des forces de police (...) Oui, nous avons été informés. Sur ces questions là, il ne faut pas en faire un commerce électoral!"

Jean-Luc Mélenchon exprime sa solidarité

Jean-Luc Mélenchon, en meeting à Dijon et dans six autres villes de France grâce à des hologrammes, est lui aussi revenu sur cet épisode de la campagne, en commençant par témoigner sa solidarité avec d'autres prétendants à l'Elysée autour desquels des menaces avaient été évoquées sans être pour l'heure formellement établies:

"On nous a dit que d’aucuns criminels insensés avaient ourdi le plan de faire des crimes contre quelques-uns de mes concurrents dans cette élection. Je veux solennellement dire...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages