Attentat déjoué: l'un des deux suspects a cherché à transmettre une vidéo à l'Etat islamique (procureur)

Le procureur de la République à Paris, François Molin, lors d'une conférence de presse à Paris, le 18 avril 2017

Paris (AFP) - L'un des deux suspects arrêtés mardi à Marseille et soupçonnés de préparer un attentat en France, cherchait à entrer en contact avec l'organisation jihadiste Etat islamique (EI), notamment pour transmettre "une vidéo d'allégeance ou de revendication", a indiqué le procureur de la République de Paris.

D'après des renseignements de la coopération internationale, Mahiedine Merabet "était susceptible de préparer une action violente sur le territoire national" et "cherchait à entrer en contact et à transmettre à l'organisation terroriste Etat islamique (EI) une vidéo d'allégance ou de revendication", a déclaré François Molins. Selon le procureur, une "vidéo interceptée le 12 avril dernier" montre "une table sur laquelle est posée un fusil mitrailleur de type UZI", "le drapeau noir de l'Etat islamique", "des dizaines de munitions disposées afin d'écrire "la loi du talion"" et "la Une d'un quotidien" datée du 16 mars 2017 "avec en couverture un candidat à l'élection présidentielle".

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages