Attentat déjoué : la cible était à Marseille

France 2
Attentat déjoué : la cible était à Marseille

Marseille (Bouches-du-Rhône) était la cible de l'attentat déjoué, c'est désormais la conviction des enquêteurs. Dans l'appartement des suspects, deux éléments précis laissent à penser qu'ils s'apprêtaient à frapper la deuxième ville de France. Tout d'abord, dans l'une des pièces, la police a trouvé un plan de Marseille épinglé au mur.

Le meeting de Marine Le Pen visé ?

Pas de point précis désigné, pas de trajet dessiné, rien qui puisse laisser deviner une cible précise dans la ville. Mais surtout, la police a retrouvé dans une armoire trois kilos d'explosifs.Trois petits paquets qui séchaient, du TATP, un explosif qui peut difficilement se transporter. Pour les enquêteurs, ces explosifs n'auraient pas pu être utilisés ailleurs qu'à Marseille ou sa périphérie. Alors pourquoi cette ville ? Visaient-ils

un meeting comme celui de Marine Le Pen ce mercredi 19 avril à Marseille ou allaient-ils frapper un bureau de vote dimanche ? La police espère faire parler les ordinateurs retrouvés chez les suspects.

Retrouvez cet article sur Francetv info

A 60% derrière Hollande en 2012, les habitants du Chastang n'ont "pas la moindre idée du candidat pour qui voter"
Présidentielle : pourquoi Marine Le Pen a fait une campagne en demi-teinte
Présidentielle : "On pourrait afficher trois visages à 20 heures." Les sueurs froides des sondeurs en attendant dimanche soir
QUIZ. Présidentielle : ces 21 moments complètement fous ont-ils vraiment eu lieu pendant la campagne ?
Présidentielle : à trois jours du scrutin, Macron et Le Pen restent les mieux placés, selon un sondage Harris Interactive pour France Télévisions

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages