Attentat déjoué avant l’Euro 2016 : La perpétuité requise contre Réda Kriket

20 Minutes avec AFP
·1 min de lecture

TERRORISME - Réda Kriket avait été interpellé le 24 mars 2016 en région parisienne, juste avant le début de l'Euro de football en France

Le parquet national antiterroriste (Pnat) a requis ce mardi la réclusion criminelle à perpétuité contre Réda Kriket, jugé à Paris depuis le 8 mars pour un projet d’attentat djihadiste déjoué en mars 2016, à quelques semaines de l’Euro de football en France.

L’accusation a demandé la même peine maximale, assortie d’une période de sûreté de 22 ans, à l’encontre de deux de ses coaccusés, Anis Bahri et Abderrahmane Ameuroud, également « moteurs dans les préparatifs » de cette attaque terroriste qui s’annonçait « meurtrière ». Réda Kriket, un ex-délinquant de 39 ans, avait été interpellé le 24 mars 2016 en région parisienne, deux jours après les attentats de Bruxelles.

Un trio « à la manœuvre »

Dans un appartement qu’il louait sous un faux nom depuis l’été 2015 à Argenteuil (Val-d’Oise), les enquêteurs ont découvert « bien plus qu’un arsenal », a noté l’une des avocates générales : treize armes, dont cinq fusils d’assaut, une « multitude de munitions » et des « explosifs déjà constitués ».

(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Béziers : Cinq femmes interpellées, dont une soupçonnée de projeter une action violente
Sénégal : Cinq ans de prison requis contre un jeune Français accusé d’avoir voulu rallier des djihadistes
La djihadiste française Emilie König ne « voit pas pourquoi » elle devrait aller en prison