Attentat déjoué: un arsenal prêt à l'usage découvert dans l'appartement des suspects

Les deux suspects interpellés ce mardi sont connus en prison. L'un d'entre eux étaient en lien avec des jihadistes belges de la filière de Verviers.

Des arrestations qui interviennent grâce à "un travail tenace et remarquable". Le procureur de la République de Paris, François Molins, s'est exprimé mardi soir quelques heures après l'arrestation de Mahiedine Merabet, à 10 heures au moment où il sortait de l'immeuble, et Clément Baur, à 10h35, dans la cage d'escalier d'un immeuble marseillais. Des interpellations qui ont  permis de déjouer "un projet d'action imminente" monté par "des individus méfiants et déterminés" localisés là matin même.

Face à la presse, François Molins a livré une liste détaillée d'éléments découverts par les enquêteurs dans l'appartement que louaient les deux suspects à Marseille. Des armes, dont un fusil mitrailleur, des armes de poing et un pistolet automatique, le tout accompagné de cartouches et de munitions, ont été découvertes. Trois kilos d'explosif de TATP ont également été retrouvés "en train de sécher dans un placard sur trois étagères, à trois stades d'élaboration différents", poursuit le procureur. Des bouteilles de produits pour fabriquer plus d'explosifs étaient également présentes dans la logement.

"L'un était prêt à l'usage", insiste-t-il également.

Deux individus radicalisés

Pour l'heure, les enquêteurs estiment qu'il est trop tôt pour établir "avec précision le jour, la ou les cibles visées ou les circonstances de leur passage à l’acte". Pour autant, un plan de la...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages