Attentat de Conflans: sept personnes mises en examen

Clémence Dibout et Hugues Garnier
·1 min de lecture

Le parquet national antiterroriste annonce ce mercredi soir que sept personnes ont été mises en examen dans le cadre de l'enquête sur l'assassinat de Samuel Paty.

Les sept personnes déférées ce mercredi devant un juge antiterroriste ont été mises en examen dans le cadre de l'enquête ouverte après l'assassinat de Samuel Paty, a appris BFMTV mercredi soir auprès du parquet national antirroriste.

En précision, les deux mineurs ont été mis en examen pour "complicité d’assassinat en relation avec une activité terroriste". L'un des deux a reconnu avoir désigné le professeur à l'assaillant a fait savoir son avocat. Les deux collégiens ont toutefois été remis en liberté et placés sous contrôle judiciaire.

Une mise en examen pour "association de malfaiteurs terroriste"

Quatre autres personnes ont été mises en examen pour complicité d’assassinat en relation avec une activité terroriste dont Brahim C., le parent d'élève, qui s'était plaint dans une vidéo du cours de Samuel Paty sur la liberté d'expression, ainsi que le prédicateur islamiste Abdlehakim Sefrioui.

Enfin, l'un des amis de l'assaillant, Yussuf C. a de son côté été mis en examen pour "association de malfaiteurs terroriste en vue de commettre des crimes d'atteinte aux personnes".

Ces personnes, majeures, ont toutes été placées en détention provisoire. Brahim C., le père de la collègienne, a sollicité un délai pour préparer sa défense.

Les gardes à vue de neuf autres personnes, dont les membres de la famille de l'assaillant, avaient été levées mardi soir, sans qu'elles fassent l'objet de poursuites à ce stade.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :