Attentat de Conflans : les actes « s'intensifieront » contre l'islam radical

Source AFP
·1 min de lecture
Emmanuel Macron s'est exprimé lors d'un déplacement à Bobigny.
Emmanuel Macron s'est exprimé lors d'un déplacement à Bobigny.

Les actions de l'exécutif contre l'islam radical vont se multiplier. Emmanuel Macron a promis mardi soir, à l'issue d'une réunion de la cellule anti-islamiste de Seine-Saint-Denis, que les actes contre l'islam radical « s'intensifieront », quatre jours après la décapitation de Samuel Paty. « Il ne s'agit pas de faire de nouvelles déclarations (?) ce sont des actes qui sont attendus par nos concitoyens. Ces actes s'intensifieront », a-t-il lancé aux côtés du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, alors qu'une vaste opération policière est lancée depuis lundi contre la mouvance islamiste.

Première mesure, le collectif pro-palestinien Cheikh Yassine, « directement impliqué » dans l'assassinat sauvage de l'enseignant selon Emmanuel Macron, sera dissous en conseil des ministres mercredi. « Des décisions de ce type à l'encontre d'associations, de groupements d'individus suivront dans les prochains jours et les prochaines semaines », a ajouté Emmanuel Macron lors d'une courte allocution à la préfecture de Bobigny.

Lire aussi Enseignant assassiné : la note explosive du renseignement territorial