Attentat aux Champs-Elysées : cafouillage dans la gestion de crise numérique

Libération.fr
L'application SAIP lors de l'attaque des Champs-Elysées, jeudi 20 avril.

Alors que la préfecture de police conseillait sur Twitter d'éviter le quartier, l'appli gouvernementale SAIP n'a diffusé aucune alerte. Une stratégie de communication incompréhensible qui s'ajoute aux nombreux ratés de l'application.

A quoi sert réellement l’application SAIP ? La question se pose à nouveau aujourd’hui, alors que de nombreux internautes ont été surpris d’entendre parler d’un attentat sur les Champs-Elysées via une alerte mobile de leur journal préféré, ou pire, en regardant les chaînes télé, alors qu’ils ont téléchargé l’application gouvernementale d’alerte aux attentats spécialement pour ce genre de situations. Mais hier soir, SAIP ne s’est jamais manifestée. A tous les utilisateurs qui avaient programmé une alerte en cas de problème à Paris, l’appli n’a présenté qu’un écran vert : «Aucun incident en cours.»

France Info a demandé des explications au porte-parole du ministère de l’Intérieur, Pierre-Henry Brandet. Lequel a affirmé qu’il s’agissait d’un «choix délibéré, à partir du moment où on a eu une situation figée rapidement et que le quartier était bouclé par un très grand nombre de policiers. Il y avait d’autres vecteurs pour diffuser les messages, notamment des messages comportementaux et des conseils à la population Quelques minutes seulement se sont écoulées entre le début de la fusillade et la mort de l’assaillant, tué par les policiers. L’alerte serait arrivée après la disparition du danger.

🔴 Nous vous conseillons d’éviter le secteur des Champs Élysées

— Préfecture de police (@prefpolice) 20 avril 2017

Mais alors pourquoi la préfecture de police de Paris a-t-elle tweeté deux fois, à 21h06 puis à 21h20, qu’il fallait éviter le quartier des Champs-Elysées, pendant que les forces de l’ordre fermaient le métro et évacuaient les rues ? Les utilisateurs de SAIP ne sont pas forcément branchés sur Twitter, et inversement. Soit la situation nécessite de faire passer rapidement une consigne à la population, et l’usage simultané (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Chine: la menace du quota électrise le marché de la voiture propre
La Bourse de Paris en recul à la mi-journée
Le PMU cravache dur
Après trois nuits de gel, le Chablisien fait l’inventaire des dégâts
Face au flou électoral, le flouze vote Luxembourg

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages