Attentat à Nice : Monseigneur Éric de Moulins-Beaufort réagit

Jeudi 29 octobre, la basilique catholique de Nice (Alpes-Maritimes) a été visée par un attentat. Selon Monseigneur Éric de Moulins-Beaufort, le président de la conférence des évêques de France, l'attentat visait les catholiques. "L'assassin est entré dans une église [...], il s'est attaqué à des paroissiens et à des paroissiennes qui étaient des gens tout à fait ordinaires, si j'ose dire. Il les a attaqués en tant que chrétiens", estime-t-il. Fermer les mosquées en signe de solidarité Le président du conseil français du culte musulman, Mohammed Moussaoui, a demandé, en signe de deuil et de solidarité, la fermeture des mosquées le week-end du 31 octobre. "Cette irruption du terrorisme dans notre vie est un affront à notre foi et notre religion, a-t-il martelé en direct du 20 Heures. J'ai appelé tout de suite les musulmans de France à annuler toutes les festivités autour de la fête de la naissance du prophète de l'islam et à fermer tous les lieux de cultes à partir de ce soir".