"Pas attendre le bon vouloir de Macron": Jacob demande à Abad de quitter la présidence du groupe LR

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Damien Abad (à gauche) en compagnie de Christian Jacob - Image d'illustration - Jean-Pierre Clatot - AFP
Damien Abad (à gauche) en compagnie de Christian Jacob - Image d'illustration - Jean-Pierre Clatot - AFP

Une mise au point très claire. Alors que Damien Abad, le chef du groupe Les Républicains à l'Assemblée nationale, avait annoncé mardi lors de la réunion de groupe compter "clarifier sa situation" vis-à-vis de la majorité d'ici ce vendredi, Christian Jacob en a décidé autrement.

"Je lui ai demandé ce matin de sortir de l'ambiguïté. Il m'a demandé un délai supplémentaire pour attendre la composition du gouvernement. Dans ces conditions, je lui ai signifié qu'on ne pouvait pas attendre le bon vouloir de Monsieur Macron de le prendre ou de ne pas le prendre au gouvernement et qu'il devait dès maintenant quitter ses fonctions de président du groupe", a expliqué le patron des Républicains dans un communiqué de presse ce jeudi après-midi.

Abad voudrait "obtenir un gyrophare sur la voiture"

Alors que des rumeurs évoquent une éventuelle entrée du député de l'Ain au gouvernement, la majorité présidentielle a déjà annoncé qu'elle ne présenterait pas de candidat face à lui pour les législatives des 12 et 19 juin.

876450610001_6306398380112

Plusieurs élus réclament depuis des jours à Damien Abad de faire un choix. Le numéro 3 de LR Aurélien Pradié avait épinglé ce type d'"offres de service" et le désir d'"obtenir un gyrophare sur la voiture" le 25 avril dernier sur France info.

Fin avril, le député a été l'un des deux seuls à s'abstenir en comité stratégique de LR lors du vote d'une motion affirmant l'"indépendance" de LR face à Emmanuel Macron.

La révélation d'une rencontre récente avec le secrétaire général de l'Élysée Alexis Kohler et Thierry Solère, ex-LR devenu conseiller du président, avait également alimenté les rumeurs d'une éventuelle entrée de Damien Abad au gouvernement.

Damien Abad a annoncé de son côté sur Twitter ce jeudi après-midi qu'il prendrait "ses responsabilités avec clarté et franchise" et accordera un entretien au Figaro dans les heures qui arrivent.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles