En attendant un miracle (France 3) Frédéric Diefenthal : "À chaque fois, je dis que j’arrête les rôles de flic..."

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Anne Charrier
    Anne Charrier
    Actrice française

Voilà trois ans que l’on ne vous avait pas revu dans un unitaire. Qu’est-ce qui vous a séduit dans celui-là ?

Frédéric Diefenthal : J’aimais le fait de retrouver des gens avec qui j’avais apprécié de travailler par le passé. Notamment Joëy Faré, la productrice, que j’avais rencontrée pour Clara Sheller, et le réalisateur Thierry Binisti, avec qui c’est ma troisième collaboration, après Meurtres en Auvergne et Les Fantômes du Havre.

Et vous donnez la réplique à Anne Charrier, qui joue Fiona…

C’est une très belle actrice, avec qui j’avais déjà joué il y a seize ans, et très furtivement, dans la série David Nolande. Nos deux personnages ont des problématiques parfaitement calibrées, ce qui n’est pas toujours le cas dans ce genre de fiction. Ce sont des collègues imposés, comme cela arrive souvent dans la vie. Ils se découvrent au fur et à mesure, et ne finissent par se comprendre qu’à la toute fin de l’histoire. C’est souvent cette justesse qui fait la force d’un polar.

Lourdes sert de décor à cette enquête policière. Connaissiez-vous cette ville, vous qui avez grandi dans la même région ?

Effectivement, j’ai passé mon enfance dans le Gers, à une heure de Lourdes. Ma grand-mère m’y avait emmené plusieurs fois en pèlerinage. C’était étrange, car nous avons commencé à tourner fin mai de cette année, à la sortie du troisième confinement. Comme de nombreuses restrictions étaient encore en place, j... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles