En attendant la contre-offensive…

Photo MIGUEL MEDINA / AFP

“142e jour de la Grande Guerre en Ukraine, annonçait le quotidien en ligne Oukraïnska Pravda le 15 juillet. Hier matin, les Russes ont tiré cinq missiles sur le centre de la ville de Vinnytsia, 23 personnes ont été tuées, dont trois enfants, 64 personnes sont hospitalisées, dont cinq dans un état critique.”

La mort vient encore du ciel

Depuis plusieurs jours, en effet, l’armée de la Fédération de Russie multiplie les tirs de missiles sur les villes ukrainiennes, qu’elles soient proches du front, comme Kharkiv ou Mykolaïv, ou au contraire très éloignées de la zone des opérations, comme Vinnytsia. À propos de la frappe qui a touché Vinnytsia le 14 juillet, le site d’information Obozrevatel s’emporte :

“La Russie tue des enfants innocents, des médecins, des employés de banque.”

Dans la matinée du 15, rappelle Oukraïnska Pravda, des missiles ont visé Kharkiv, à l’est, et plus d’une dizaine ont atteint Mykolaïv, dans le Sud-Ouest, où deux universités ont été touchées. Selon le quotidien, dans la soirée du même jour, on signalait trois missiles sur Odessa, dont un aurait été abattu par la défense antiaérienne.

Beaucoup de ces missiles sont tirés depuis la mer Noire, entre autres par des sous-marins qui se placent hors de portée des tirs ukrainiens, ou encore depuis l’espace aérien russe. Mais aussi “depuis l’espace aérien biélorusse, rappelle le site d’information Novynarnia. Actuellement, un avion A-50U russe de détection avancée et de surveillance [équivalent russe des AWACS américains] serait en activité dans le ciel de la république de Biélorussie et le danger de frappes et de tirs de l’aviation russe persiste depuis le territoire” du voisin du nord.

Riposte ukrainienne sur les arrières russes

Alors que Vladimir Poutine a décrété une “pause opérationnelle” de ses forces dans le Donbass, l’armée ukrainienne a donné une nouvelle dimension à la guerre en s’en prenant méthodiquement, depuis une dizaine de jours, à des sites militaires russes à l’arrière du front, ainsi que l’explique l’expert militaire ukrainien Vladislav Selezniov dans un entretien accordé à Obozrevatel.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles