Ce qui attend Julian Assange après l'abandon des poursuites de la Suède

Le HuffPost avec AFP
Julian Assange photographié dans un fourgon de police après son arrestation par la police britannique, à Londres, le 11 avril 2019.

JULIAN ASSANGE - Le parquet suédois a annoncé ce mardi 19 novembre l’abandon des poursuites pour viol contre Julian Assange, le fondateur de Wikileaks accusé par une femme de l’avoir agressée en Suède en 2010.

Si la partie civile ne fait pas appel de cette décision, près de dix années de procédure se concluront par un constat d’échec pour la justice suédoise, qui ne sera pas parvenue à faire comparaître Julian Assange.

Pour autant, Julian Assange n’en a toujours pas fini avec la justice. Détenu dans une prison de Londres, il reste sous la menace d’une extradition vers les États-Unis où il encourt une peine allant jusqu’à 175 ans d’emprisonnement pour espionnage.

Les autorités américaines lui reprochent en effet d’avoir mis en danger certaines de leurs sources au moment de la publication en 2010 de 250.000 câbles diplomatiques et d’environ 500.000 documents confidentiels portant sur les activités de l’armée américaine en Irak et en Afghanistan.

Ils l’accusent également d’avoir “comploté” avec Chelsea Manning, à l’origine de cette fuite sans précédent.

Une audience en février 2020

Julian Assange est soupçonné d’avoir “aidé” et “incité” cette ex-analyste militaire ”à obtenir des informations confidentielles en sachant qu’elles pouvaient être utilisées au détriment des États-Unis et à l’avantage d’une nation étrangère”, a déclaré fin mai le ministère américain de la Justice, révélant dix-sept nouveaux chefs d’inculpation.

Chelsea Manning, qui a déjà passé sept ans derrière les barreaux, est en prison depuis mi-mai, après avoir refusé de témoigner contre Julian Assange. Elle avait été emprisonnée une première fois début mars pour “entrave à la bonne marche de la justice” avant d’être libérée deux mois plus tard parce que le mandat du grand jury qui souhaitait l’entendre arrivait à son terme. Le mandat du nouveau grand jury constitué pourrait durer jusqu’à un an et demi.

Désormais pour Julian Assange, son avenir judiciaire passe par une audience en février 2020 qui statuera...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post