Atteinte d’une maladie auto-immune, Katie se sent délaissée par son entourage

·1 min de lecture

Katie souffre d’une maladie auto-immune. Elle dit être déçue par son entourage qui ne l’accompagne pas dans la maladie. Elle évoque aussi les périodes de deuil de son père puis de son mari, pendant lesquelles ses proches ne l’ont, là encore, pas soutenue. Souffrant de solitude, Katie aimerait retrouver un cercle d’amis. Au micro de Sabine Marin, sur "La Libre antenne" d’Europe 1, Katie fait part de son idée de créer un groupe de personnes atteints de maladies auto-immunes grâce au site de rencontres amicales "On va sortir !".

>> Écoutez le témoignage de Katie en intégralité ici

" J’ai une maladie auto-immune. J’ai été extrêmement déçue par les gens qui m’entourent, même ma famille. Pour un couple, on dit qu’il vaut mieux être seule que mal accompagnée, mais ça vaut aussi pour les enfants. Être seule, c’est une chose, mais que c’est dur d’être seule quand on est accompagnée. Savoir qu’on pourrait avoir de l’aide, mais que les gens ne font rien, c’est pire. J’ai une vascularite. Les symptômes sont des brûlures dermatologiques, des douleurs articulaires et de la fatigue extrême. Le système immunitaire s’emballe et crée de l’inflammation. J’ai donc été mise en invalidité. 

" Ils m'ont laissée seule au décès de mon père "

Avec mes frères et sœurs, ça faisait longtemps que ça n’allait plus. Ma mère a toujours été horrible avec moi. Elle était maniaco-dépressive, on dit bipolaire maintenant. J’étais le vilain petit canard de la famille. Mon père était particulièrement attentif...


Lire la suite sur Europe1