Atteinte à la vie privée de Meghan Markle: le "Mail on Sunday" contraint de publier un mea culpa en Une

·1 min de lecture
Meghan Markle à l'abbaye de Westminster à Londres, le 25 avril 2018 - Eddie Mulholland - AFP
Meghan Markle à l'abbaye de Westminster à Londres, le 25 avril 2018 - Eddie Mulholland - AFP

Le Mail on Sunday condamné à faire son mea culpa. Au début du mois, Meghan Markle, l'épouse du prince Harry, avait remporté son action en justice contre la société éditrice du tabloïd, Associated Newspapers, qu'elle poursuivait pour atteinte à la vie privée après la publication d'une lettre adressée à son père.

Le Mail on Sunday avait alors été condamné à faire état en Une de sa défaite judiciaire, et son éditeur à verser 450.000 livres (530.000 euros) à la duchesse de Sussex pour ses frais judiciaires. Le texte en question a été publié ce dimanche en Une du journal, tandis qu'une version plus longue est à découvrir en troisième page.

"La duchesse de Sussex gagne son procès pour violation du droit d’auteur contre Associated Newspapers pour des articles publiés dans The Mail on Sunday et sur le site du Mail Online", peut-on lire.

Une lettre privée

L'ex-actrice américaine reprochait à Associated Newspapers d'avoir porté atteinte à sa vie privée en publiant des extraits d'une lettre manuscrite adressée en août 2018 à son père Thomas Markle, 76 ans, avec qui elle est en froid. Dans cette missive à son père, publiée en 2018 (peu après son mariage avec le prince Harry), elle demandait à son père de cesser de s'épancher et de mentir dans les médias sur leur relation brisée.

876450610001_6281603105001

Le prince Harry, 37 ans, sixième dans l'ordre de succession à la couronne britannique, a dénoncé à de multiples reprises la pression des médias sur son couple et en a fait la raison principale de sa mise en retrait de la famille royale, effective depuis avril 2020. Avec son épouse Meghan, Markle, ils ont intenté plusieurs procès à des tabloïds britanniques.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles