Atteint d’un cancer, il est traité… du mauvais côté

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Cancer treatment in a modern medical private clinic or hospital with a linear accelerator. Professional doctors team working while the woman is undergoing radiation therapy for cancer (Povozniuk via Getty Images)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Un patient traité pour un cancer à Bordeaux a été victime d’une erreur médicale. À la moitié de ses séances de radiothérapie, l’équipe s’est rendue compte qu’il n’était pas traité du bon côté.

Il aura reçu 11 séances de radiothérapie pour rien, avant qu’un médecin ne se rende compte de la bévue. Le patient en question, traité à la clinique de Bordeaux Nord, devait subir 22 séances au total. Atteint d’un cancer, il recevait des rayons X au niveau de la glande parotide, situé sous les oreilles. "L’erreur de latéralité a été découverte fortuitement après la 11e séance, par un manipulateur qui s’est interrogé sur la présence d’un pansement à droite alors que le traitement était réalisé du côté opposé", détaille l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) dans un communiqué.

Une "altération modérée de l'organe"

Comment cette grossière erreur médicale a pu se produire ? "L'événement résulte d'une indication erronée d'un médecin du côté à traiter et cette erreur n'a pas été vue", explique Jean-François Valadeau, chef du pôle nucléaire de proximité de la division de Bordeaux de l'Autorité de sûreté nucléaire dans des propos relayés par La Dépêche.

L'ASN a qualifié cet "événement significatif de radioprotection" au niveau 2 de l'échelle ASN-SFRO qui en compte 7. Cela correspond à une "altération modérée de l'organe" pour cette glande salivaire irradiée à tort, en février 2021. Finalement, le patient a été informé de cette erreur et de ses potentielles conséquences. Il a repris le traitement, du bon côté cette fois.

VIDÉO - Le point sur les thérapies ciblées contre le cancer

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles