Attaques antisémites : « Les réseaux sociaux ont l'effet d'une loupe déformante »

Par Valentine Arama
·1 min de lecture
Miss Provence April Benayoum au concours Miss France 2021/
Miss Provence April Benayoum au concours Miss France 2021/

« Tonton Hitler tu as oublié d'exterminer Miss Provence. » « Comment on fait pour voter contre une Miss ? Je vote contre la juive. » « Ne votez pas Miss Provence. Raison : elle est juive. » Voilà les messages que nous avons pu lire samedi soir sur le réseau social Twitter, après qu'April Benayoum, Miss Provence et candidate à l'élection de Miss France 2021, a dit une seule chose : que son père était d'origine israélienne. Cette simple évocation d'Israël a fait d'elle une cible, provoquant un déferlement de haine sur les réseaux sociaux. Depuis, une enquête a été ouverte par le parquet de Paris pour « injures à caractère raciste et provocation à la haine raciale ». Miss Provence a annoncé qu'elle porterait plainte.

Lire aussi Attaques antisémites contre Miss Provence : « Ça ne me touche absolument pas »

Sur Twitter, il est possible d'observer que ces messages sont l'?uvre de profils assez similaires. « Il semble qu'une proportion notable des messages vient de gens de culture arabo-musulmane, qui sur leurs profils exhibent des signes de leur appartenance au monde arabo-musulman », analyse Jean-Yves Camus, directeur de l'Observatoire des radicalités politiques (Orap) à la Fondation Jean-Jaurès. « Ce sont souvent des comptes avec des drapeaux algériens par exemple », ajoute Gilles Clavreul, ancien préfet et fondateur du think tank L'Aurore.

« Le mobile est antisioniste, l'effet est antisémite »

Ces messages sont le signe d'un antisémitisme qui a changé de nature d [...] Lire la suite