Attaque terroriste de Vienne : l’assaillant avait tenté de rejoindre la Syrie

Lundi 2 novembre, la capitale de l’Autriche, Vienne, a été frappée par une fusillade en pleine rue qui a fait quatre morts. L’assaillant a été tué par les policiers. Selon les premiers éléments de l’enquête, il avait déjà tenté de rejoindre la Syrie. "Il s’agit d’un jeune Autrichien de 20 ans originaire de Macédoine du Nord et il est bien connu des services de polices autrichiens. En 2018, il avait tenté de rejoindre les rangs du groupe Etat islamique en Syrie", explique en duplex depuis Vienne la journaliste Stéphanie Pérez. Condamné à 22 mois de prison Et d’ajouter : "Il a finalement été arrêté puis condamné à 22 mois de prison. Mais il n’a pas purgé la totalité de sa peine car il a réussi à tromper ceux qui le suivaient au sein d’un programme de déradicalisation. Il leur a fait croire qu’il avait renoncé à ses projets terroristes. Il a été libéré il y a un peu moins d’un an. Ce jeune homme a réussi à manipuler son entourage. Personne n’avait aperçu le moindre signe d’un futur passage à l’acte." Les autorités autrichiennes recherchent toujours d’éventuels complices.