Attaque terroriste à Nice : un deuxième homme placé en garde à vue

Source AFP
·1 min de lecture
Le Premier ministre et le président de la République se sont rendus à Nice à la suite de l'attentat
Le Premier ministre et le président de la République se sont rendus à Nice à la suite de l'attentat

Jeudi, trois personnes ont été tuées, dont au moins deux égorgées, à l'intérieur de la basilique Notre-Dame de l'Assomption de Nice lors d'une attaque au couteau. L'auteur, un jeune Tunisien fraîchement débarqué en Europe, a été arrêté et grièvement blessé. Un homme de 47 ans, soupçonné d'avoir été en contact avec l'assaillant, a été placé en garde à vue jeudi soir, a-t-on appris vendredi 30 octobre de source judiciaire. Mais "il n'aurait pas de lien avec l'attaque", a ensuite indiqué vendredi une source proche de l'enquête. Les deux hommes ont été filmés ensemble par des caméras de vidéosurveillance la veille, selon cette source. Le domicile de ce quadragénaire a été perquisitionné.

Vendredi dans la soirée, un second homme a été interpellé et placé en garde à vue, ont rapporté des sources judiciaires. L'homme, âgé de 35 ans, est soupçonné "d'avoir côtoyé l'auteur des faits la veille de l'attaque, comme le premier" suspect âgé de 47 ans. Ce nouvel individu a été interpellé entre 18 h 30 et 19 heures à Nice, selon la source judiciaire et une source proche de l'enquête.

L'auteur présumé de l'attaque mortelle au couteau contre un homme et deux femmes est un Tunisien de 21 ans, arrivé en France le 9 octobre depuis l'Italie. L'homme placé en garde à vue est soupçonné d'avoir été en contact avec lui la veille des faits, a indiqué la source judiciaire, confirmant une information du quotidien Nice-Matin. La source proche du dossier a toutefois appelé à la prudence q [...] Lire la suite