Évasion d'un détenu dans l'Eure : les enquêteurs sur la trace des fugitifs, Interpol mobilisée

La traque de Mohamed Amra, détenu évadé lors de l'attaque mortelle contre un fourgon pénitentiaire mardi dans l'Eure, s'organise. Le Premier ministre Gabriel Attal a déclaré que des "moyens massifs" sont mis en place pour retrouver le fugitif. Une "notice rouge" émise par Interpol a également été émise à la demande des autorités françaises pour élargir les recherches au-delà des frontières hexagonales.

Le Premier ministre Gabriel Attal a prévenu les fugitifs : "Nous vous traquons". Près de 48 heures après l'attaque spectaculaire contre un fourgon pénitentiaire, qui a fait deux morts et trois blessés graves parmi les agents mardi 14 mai, policiers et gendarmes tentaient jeudi de remonter la piste du détenu évadé et de ses complices.

"L'enquête progresse" et mobilise des "moyens massifs", a assuré mercredi 15 mai après-midi le Premier ministre devant l'Assemblée nationale, répétant une nouvelle fois aux auteurs de ces crimes sanglants: "Nous vous retrouverons et nous vous punirons".

La traque s'organise aussi hors des frontières, avec une "notice rouge" émise par Interpol à la demande des autorités françaises pour localiser le fugitif, Mohamed Amra.

Mobilisations syndicales devant les prisons

"Le mouvement est reconduit, il y aura une discussion entre les instances nationales et locales des syndicats" pour la discuter de la suite du mouvement, a déclaré à l'AFP le secrétaire régional UFAP-Justice.


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Fourgon pénitentiaire attaqué dans l'Eure : deux agents tués, un détenu en fuite
Attaque mortelle d'un fourgon : actions devant les prisons, le fugitif recherché par Interpol