Attaque du Saint-Sauveur à Paris : des militants d'extrême droite jugés pour violences en réunion

·1 min de lecture

En juin, une quinzaine de membres des Zouaves Paris déferlaient à l'improviste sur ce bar antifasciste, agressant les clients à coups de manches de pioche. Le procès, initialement programmé au 15 janvier 2021, est renvoyé

Edit du 15 janvier 2021 : Initialement prévu ce vendredi, le procès des Zouaves Paris, groupuscule d’extrême droite dont plusieurs membres avaient attaqué les clients du Saint-Sauveur le 4 juin, est renvoyé au 12 novembre. Les militants d'ultra-droite restent sous contrôle judiciaire avec interdiction de se côtoyer, de porter une arme ou de se rendre dans le XXe arrondissementCinq militants d’ultra-droite répondront de " dégradations " et de " violences en réunion " devant le tribunal correctionnel de Paris, ce 15 janvier, pour un coup de force qui remonte à l’été dernier. Ce 4 juin 2020, peu après 21 heures, des clients profitent de la fin du confinement en consommant tranquillement des pintes de bière au Saint-Sauveur, célèbre bar antifasciste du XXe arrondissement de Paris, lorsqu’une quinzaine d’individus cagoulés font irruption devant l'enseigne. Armés de manches de pioches et de gazeuses lacrymogènes, les intrus frappent les clients attablés sans distinction, saccagent la terrasse, multiplient les provocations et cassent quelques vitres avant de prendre la fuite. Une courte vidéo publiée sur les réseaux sociaux les montre en train de détaler de manière désordonnée. "Attaqué par les fascistes"Environ une heure plus tard, sur une chaîne...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Londres attaque Pékin pour défendre les Ouïghours

Une nuit avec la Bapsa, les flics sauveurs de sans-abri

Et si le Covid s'était attaqué au cerveau plutôt qu'au système respiratoire ?

Au Québec, la loi sur la laïcité attaquée en justice

Au procès Sarkozy, l’avocat de l'ancien président contre-attaque