Rambouillet : radicalisation « peu contestable », selon le procureur

Source AFP
Une cinquième personne, un cousin de l'assaillant, avait été placée en garde à vue dimanche, pour mieux comprendre les circonstances de l'attaque.
Une cinquième personne, un cousin de l'assaillant, avait été placée en garde à vue dimanche, pour mieux comprendre les circonstances de l'attaque.

Le ressortissant tunisien de 36 ans qui a tué à coups de couteau vendredi une agente du commissariat de Rambouillet, dont la radicalisation « paraît peu contestable », présentait également « certains troubles de la personnalité », a déclaré dimanche le procureur national antiterroriste Jean-François Ricard.

Le magistrat a part ailleurs annoncé devant la presse qu'une cinquième personne, un cousin de l'assaillant, avait été placée en garde à vue dimanche, deux jours après l'attaque perpétrée par Jamel Gorchene.

Plus d'informations à venir sur Le Point?