Attaque de Rambouillet : le père de l’assaillant décrit un homme "complètement fou"

Les enquêteurs qui travaillent sur l’attaque du commissariat de Rambouillet (Yvelines) estiment que la radicalisation de l’assaillant, Jamel Gorchane, ne fait plus de doute. Mais ils ne parviennent à établir aucun lien avec un groupe djihadiste. L’homme aurait agi seul, fortement influencé par des discours et vidéos trouvés sur les réseaux sociaux. Il présente également un profil psychologique fragile. Son propre père le décrit comme violent et redoutait même sa présence. "Je parlais gentiment avec lui, mais je le laissais faire ce qu’il voulait, sinon il allait me tuer", se souvient Salem Gorchane. "Une fois, il était dans la cuisine, il a pris un couteau à la main, et il rigolait, il me menaçait, il était complètement fou." Un mariage annulé au dernier moment Le comportement de Jamel Gorchane avait changé depuis l’assassinat de Samuel Paty. Il avait appelé sur les réseaux sociaux à respecter le prophète Mohamed. Il projetait de revenir vivre en Tunisie, dans son village, où il devait se marier, selon ses proches. Le mariage a été annulé au dernier moment par sa future épouse.