Attaque de Rambouillet : les forces de l’ordre, cibles depuis 2012

Source AFP
·1 min de lecture
Une policière a été tuée à Rambouillet.
Une policière a été tuée à Rambouillet.

Une fonctionnaire de police a été tuée à coups de couteau vendredi à Rambouillet (Yvelines). Il est 14 h 20 quand un homme pénètre dans le sas du commissariat, situé dans une zone résidentielle de la commune cossue des Yvelines, située à une soixantaine de kilomètres au sud-ouest de Paris. L'assaillant assène deux coups de couteau à la gorge d'une fonctionnaire de police qui rentrait de sa pause déjeuner. La fonctionnaire va décéder sur place, malgré l'intervention des pompiers. L'auteur de l'attaque, lui-même touché par les tirs d'un policier présent, meurt sur place. Le Parquet national antiterroriste a annoncé se saisir de l'enquête. Jean Castex a dénoncé « un geste barbare ».

Plusieurs membres des forces de l'ordre ont trouvé la mort depuis 2012 en France dans des attaques, le plus souvent commises au nom du djihad :

2019

Le 3 octobre, un informaticien travaillant à la Direction du renseignement, Mickaël Harpon, converti depuis une dizaine d'années à l'islam, poignarde à mort trois policiers et un agent administratif dans l'enceinte de la préfecture de police de Paris avant d'être abattu. L'enquête est confiée à des juges antiterroristes.

2018

Le 23 mars, le lieutenant-colonel de gendarmerie Arnaud Beltrame, 45 ans, est mortellement blessé à la gorge par le djihadiste Radouane Lakdim alors qu'il avait pris la place d'une otage dans un supermarché de Trèbes (Aude). Un boucher et un client du supermarché sont également tués par Lakdim, qui est abattu par les [...] Lire la suite