Une attaque d'Israël sur Rafah entraînerait une "catastrophe humanitaire colossale", selon l'ONU

Une offensive terrestre israélienne sur Rafah conduirait à une "catastrophe humanitaire colossale", a prévenu vendredi le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, au moment où les opérations militaires contre le Hamas dans cette ville surpeuplée paralysent l'entrée de l'aide dans la bande de Gaza.

Une attaque terrestre israélienne à Rafah conduirait à une "catastrophe humanitaire colossale", a averti le secrétaire général de l'ONU vendredi 10 mai, après le départ, sans accord, des négociateurs d'Israël et du Hamas des pourparlers en vue d'une trêve au Caire.

Pendant ce temps, une majorité écrasante à l'Assemblée générale de l'ONU a jugé que les Palestiniens mériteraient d'être membres à part entière de l'organisation, leur octroyant quelques droits supplémentaires à défaut d'une réelle adhésion bloquée par les États-Unis.

Ce vote symbolique, salué par l'Autorité palestinienne, a provoqué la colère d'Israël. "La violence paie", a réagi son chef de la diplomatie Israël Katz, pour qui ce vote récompense le mouvement islamiste Hamas pour son attaque du 7 octobre.

L'armée a indiqué vendredi poursuivre son "opération antiterroriste de précision" dans certains secteurs de l'est de Rafah, et avoir "éliminé des cellules terroristes".


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Après les frappes sur Rafah, Washington menace de freiner l'aide militaire à Israël
À l'ONU, un vote massif mais symbolique en faveur d'une adhésion des Palestiniens
Pourquoi les États-Unis ont-ils suspendu la livraison à Israël de puissantes bombes MK-84 ​​​​​​​?