Une attaque présumée des Houthis provoque un incendie sur un navire dans le golfe d'Aden

Une attaque présumée des Houthis provoque un incendie sur un navire dans le golfe d'Aden

Une attaque présumée des rebelles Houthis a provoqué un incendie sur un navire dans le golfe d'Aden, au large du Yémen, a indiqué le centre des opérations commerciales maritimes de l'armée britannique (UKMTO).

La société de sécurité privée Ambrey a déclaré qu'un navire marchand avait lancé un appel de détresse radio indiquant qu'il avait été touché par un missile. Celui-ci"était en route depuis la Malaisie vers Venise, en Italie", et était "aligné sur le profil de cible des Houthis" a ajouté la société de sécurité, sans plus de détails.

Plus tard dans la journée, l'UKMTO a signalé une deuxième attaque présumée au large de la ville portuaire de Hodeida au Yémen, mais a déclaré que l'explosion s'était produite loin du navire et ne l'avait pas endommagé.

Les Houthis n'ont pas encore revendiqué les attaques de jeudi, mais il leur faut généralement plusieurs heures, voire plusieurs jours, pour les confirmer.

Les Houthis, qui se sont emparés de la capitale du Yémen il y a près de dix ans et combattent depuis peu une coalition dirigée par l’Arabie Saoudite, ciblent les transports maritimes dans tout le couloir de la mer Rouge en raison de la guerre entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza.

Ils affirment que les attaques visent à arrêter la guerre et à soutenir les Palestiniens, même si elles ciblent souvent des navires qui n’ont rien à voir avec le conflit.

La guerre à Gaza a tué plus de 36 000 Palestiniens, selon le ministère de la Santé de Gaza, tandis que des centaines d’autres ont été tués lors des opérations israéliennes en Cisjordanie. Cela a commencé après que des militants dirigés par le Hamas ont attaqué Israël le 7 octobre, tuant environ 1 200 personnes et faisant environ 250 otages.

Les Houthis ont lancé plus de 50 attaques contre des navires, tué trois marins, saisi un navire et coulé un autre depuis novembre, selon l’administration maritime américaine. Une campagne de frappes aériennes menée par les États-Unis cible les Houthis depuis janvier. Une série de frappes, le 30 mai, a tué au moins fait 42 blessés, selon les rebelles.