Attaque. “Nuit d’horreur” au Nigeria : 1 800 détenus s’échappent d’une prison

Courrier international (Paris)
·1 min de lecture

Dans la nuit du 4 au 5 avril, plus de 1 800 détenus se sont échappés de la prison d’Owerri, dans le sud du Nigeria, à la suite d’une attaque perpétrée par des hommes armés. Le mouvement indépendantiste de la région du Biafra, qui est accusé de vouloir déstabiliser les institutions centrales, réfute pour sa part tout lien avec cette attaque.

 The Nation
The Nation

Les Nigérians se sont réveillés après “une nuit d’horreur à Owerri”, rapporte en une The Nation. Dans la nuit du dimanche 4 avril au lundi 5 avril, 1 844 détenus ont fui la prison d’Owerri, dans le sud du pays, après avoir été libérés de leurs cellules par des hommes armés.

“Des témoins ont raconté avoir vu un nombre important d’hommes armés à bord de pick-up […], ils ont aussitôt attaqué le personnel de la prison avant de faire exploser la porte principale”, raconte le journal nigérian This Day. En raison du danger que représentent les prisonniers évanouis dans la nature, dont certains sont de “dangereux criminels”, poursuit le quotidien, un couvre-feu de 22 heures à 6 heures a

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :