Attaque de Dortmund : la police met fin aux spéculations

Libération.fr

L’auteur des explosions contre le bus des joueurs allemands le 11 avril serait un Germano-Russe de 28 ans, qui voulait s’enrichir en Bourse.

L’auteur de l’attentat sur le bus du club de foot allemand Borussia Dortmund n’était donc pas un terroriste islamiste. Le GS9, une unité d’élite de la police allemande, a interpellé vendredi matin un suspect au cours d’une opération musclée dans les environs de Stuttgart. Il s’agit d’un Germano-Russe de 28 ans. Le parquet est convaincu que Sergev W. est l’auteur de l’attaque perpétrée le 11 avril contre le bus de l’équipe de football de Dortmund. L’homme voulait s’enrichir en spéculant sur un effondrement du cours de l’action de ce club coté en Bourse. L’affaire serait presque rocambolesque. Mais la brutalité avec laquelle Sergev W. a agi, dans le simple but de s’enrichir, choque en Allemagne.

Selon le scénario reconstitué par les enquêteurs, Sergev W. a réservé à deux reprises à l’hôtel-spa L’Arrivée de Dortmund, du 9 au 13 avril puis du 16 au 20 avril, deux dates où le Borussia Dortmund devait séjourner sur place. A chaque fois, le jeune Germano-Russe demande une chambre «sur la rue». La veille de l’attentat, il achète depuis le serveur internet de sa chambre d’hôtel 15 000 actions avec «put d’option» du club, lui permettant de spéculer sur une chute du cours du titre en Bourse : le BVB est le seul club d’Allemagne à être coté en Bourse, depuis octobre 2000.

Repose-tête. La transaction - d’une valeur de 78 000 euros - est financée grâce à un crédit à la consommation souscrit peu auparavant. L’objectif de Sergev W., soulignent les enquêteurs, était de «tuer ou de blesser le plus grand nombre possible de joueurs», pour faire s’effondrer le cours du titre, et engranger jusqu’à 3,9 millions d’euros de bénéfices, selon les calculs du quotidien Bild Zeitung. L’action du Borussia Dortmund, qui avait clôturé à 5,62 euros le 11 avril à la Bourse de Francfort, est montée à 5,71 euros le lendemain de l’attentat avant de retomber à (...) Lire la suite sur Liberation.fr

Dans l'Arkansas, pas de sursis pour la peine de mort
Les diasporas africaines veulent peser sur le scrutin
Venezuela : neuf morts en trois semaines de manifestations
La reine Elizabeth II fête ses 91 ans, toujours bon pied bon oeil
Dure Estrémadure

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages