Attaque djihadiste : le Burkina Faso décrète un deuil national

·1 min de lecture
À la suite d'une semaine mortifère au cours de laquelle le Burkina a perdu 41 personnes du fait d'une embuscade de supposés djihadistes, un deuil national de deux jours a été décrété.

COUP DUR. Semaine difficile pour le Burkina Faso avec la mort de 41 civils et supplétifs de l’armée dans une embuscade djihadiste tendue dans le nord du pays.

Un nouveau deuil national de deux jours a été décrété ce dimanche par le président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré à la suite de la pression djihadiste qui continue à faire des victimes dans le pays. Cette semaine, des djihadistes présumés ont frappé et causé la mort de 41 civils et supplétifs de l'armée, les Volontaires de défense pour la patrie (VDP), dans la zone de You (Nord). « La mission de ratissage sur la zone d'embuscade (...) a établi un bilan de 41 corps », affirme un communiqué du porte-parole du gouvernement Alkassoum Maïga. Parmi les victimes, figure Ladji Yoro, considéré comme un leader des VDP au Burkina Faso, précise le communiqué.

Hommage à Ladji Yoro, emblématique Volontaires de défense pour la patrie

Dans sa lutte contre les groupes djihadistes, l'armée burkinabè, faible et mal équipée, s'appuie sur ces « VDP », supplétifs civils formés en deux semaines et qui paient un lourd tribut. Le président burkinabè avait déjà rendu hommage vendredi à Ladji Yoro. « Cet intrépide Volontaire pour la défense de la patrie doit être le modèle de notre engagement déterminé à combattre l'ennemi », avait tweeté le chef de l'État. Le ministère des Armées avait de son côté salué « l'héroïsme de Ladji Yoro » qui « a combattu jusqu'au sacrifice suprême ». Aucun bilan de cette embuscade n'avait toutefois été annoncé par l'exécutif. « L'identification des victimes est toujours en cours », indique le communiqué du gouvernement qui « condamne avec fermet [...] Lire la suite

VIDÉO - Au Niger, la Grande muraille verte avance à petits pas :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles