Attaque des shebab au Kenya : une base américano-kenyane ciblée

Les islamistes shebab refont parler d'eux au Kenya, après une nouvelle attaque qui a visé dimanche à l'aube une base militaire opérée par des forces américaines et kényanes.

Circonstances floues

Les circonstances comme le bilan de cette opération restent floues. Les assaillants auraient tenté de s'introduire sur la piste d'atterrissage, avant d'être repoussés. Un incendie a touché des réservoirs de carburant. Les faits se sont produits dans dans la région touristique de Lamu, non loin la frontière somalienne, secteur où les shebab mènent des opérations régulières, notamment contre les forces de sécurité.

Attaques régulières

Le 28 décembre dernier, ils avaient revendiqué l'explosion d'un véhicule piégé à Mogadiscio, la capitale de la Somalie, et il il y a an, à Nairobi, la capitale du Kenya, c'est un complexe hôtelier qui avait été pris pour cible. Bilan : 21 morts.

Chassés de Mogadiscio en 2011, les shebab ont perdu l'essentiel de leurs bastions, mais contrôlent toujours de vastes zones rurales d'où ils mènent des opérations de guérilla et des attentats suicides. On estime qu'ils comptent actuellement entre 5.000 et 9.000 combattants.