Attaque d’un fourgon pénitentiaire dans l’Eure : La mobilisation des agents a repris dans les prisons ce jeudi

prisons - Les agents pénitentiaires exigent des engagements sur leur sécurité de la part du gouvernement

Après l’attaque d’un fourgon pénitentiaire qui a coûté la vie à deux agents pénitentiaires mardi, leurs collègues appellent à poursuivre ce jeudi le mouvement de blocage des établissements entamé la veille, pour « maintenir la pression » sur le gouvernement.

A Caen, où étaient basées les deux victimes de l’attaque mardi dans l’Eure, une quarantaine du personnel de l’équipe de jour étaient rassemblés vers 6h30 dans la cour d’honneur du centre pénitentiaire autour de palettes.

Limiter les transferts et améliorer l’armement

Les représentants syndicaux, qui ont été reçus mercredi à Paris par le ministre de la Justice, se sont félicités de l’ouverture du dialogue sur certaines de leurs revendications.

« Un certain nombre d’engagements vont être pris rapidement » par le ministère, notamment pour améliorer l’armement des agents lors des transferts, et pour limiter ces transferts en développant les auditions judiciaires en visioconférence, a déclaré Emmanuel Baudin, secrétaire général de FO Justice, à l’issue de la rencontre avec Éric Dupond-Moretti. Mais ils réclamaient un document écrit, sur lequel les agents seront consultés, avant de cesser leurs actions.

Mercredi dès l’aube, des centaines d’agents pénitentiaires avaient bloqué les mouvements de leurs établissements pour réclamer davantage de moyens, a(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Attaque d’un fourgon pénitentiaire dans l’Eure : Futur papa, quinqua… Qui sont les victimes ?
Attaque d’un fourgon pénitentiaire dans l’Eure : « On savait que ça arriverait »… Les agents sous le choc et remontés
Attaque d’un fourgon pénitentiaire dans l’Eure : Retour sur un guet-apens mortel pour libérer un détenu