Attaque contre un camp militaire au Mali, au moins 14 morts

BAMAKO (Reuters) - Au moins 14 soldats maliens ont été tués samedi dans l'attaque par un groupe encore non identifié de leur camp dans le centre du Mali, ont déclaré deux officiers de l'armée.

L'opération visant le camp situé dans le village de Soumpi, à mi-chemin entre Tombouctou et Mopti, non loin de la frontière mauritanienne, est la dernière en date d'une série d'attaques de groupes islamistes armés contre l'armée malienne et les casques bleus de l'Onu.

"Le bilan provisoire est de 14 morts, 17 blessés et deux ennemis tués", a dit un officier à Reuters. "Les recherches se poursuivent pour retrouver les disparus."

L'attaque s'est déroulée vers 06h00 (06h00 GMT).

Le second officier a évoqué "environ 15 morts" dans les rangs de l'armée.

"Les soldats ont abandonné leur position. L'ennemi s'est emparé d'équipement militaire", a-t-il ajouté.

Les deux officiers ont souhaité rester anonymes, n'étant pas autorisés à parler à la presse.



(Adama Diarra; Tangi Salaün pour le service français)