Attaque contre Salman Rushdie : le suspect plaide "non coupable"

L'assaillant de Salman Rushdie a plaidé "non coupable" devant un juge de l'Etat de New York auquel il a été présenté ce samedi. Hadi Matar, 24 ans, un Américain d'origine libanaise, est poursuivi pour "tentative de meurtre et agression". Les procureurs ont estimé qu'il avait préparé l'attaque qui a eu lieu vendredi dans un centre culturel de Chautauqua. Il comparaîtra une nouvelle fois le 19 août.

L'écrivain a été poignardé à une dizaine de reprises au cou et à l'abdomen ce vendredi. Il a été hospitalisé dans un état critique. Son agent Andrew Wylie a indiqué qu'il avait recommencé à parler samedi soir.

Vivant à New York depuis 20 ans, l'écrivain est menacé de mort depuis une "fatwa" de l'Iran datant de 1989, un an après la publication des "Versets sataniques".

Comme de nombreux dirigeants occidentaux, le président des Etats-Unis Joe Biden a condamné une "attaque brutale". En Revanche, en Iran le principal quotidien ultraconservateur n'a pas hésité à féliciter l'agresseur.