• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Attaque du Capitole à Washington: la commission d'enquête va présenter ses premières conclusions

Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Des milliers de partisans de Donald Trump sont rassemblés à l'extérieur du Capitole, à Washington le 6 janvier 2021, le jour de l'assaut mené contre le bâtiment - ALEX EDELMAN © 2019 AFP
Des milliers de partisans de Donald Trump sont rassemblés à l'extérieur du Capitole, à Washington le 6 janvier 2021, le jour de l'assaut mené contre le bâtiment - ALEX EDELMAN © 2019 AFP

Depuis près d'un an, un groupe d'élus du Congrès américain mène une enquête sur la responsabilité de Donald Trump dans l'assaut du Capitole le 6 janvier 2021. Dans la nuit de jeudi à vendredi (à partir de 1h, heure de Paris) cette commission parlementaire va présenter ses premières conclusions lors d'auditions publiques.

Les élus promettent "de fournir au peuple américain un résumé de ses conclusions sur la campagne coordonnée destinée à renverser les résultats de l'élection présidentielle de 2020 et à empêcher le transfert du pouvoir".

• Que s'est-il passé depuis le 6 janvier 2021?

Depuis le début de son enquête, la commission dite du "6 janvier", composée de sept démocrates et deux républicains, a entendu près de 1000 témoins, dont deux enfants de l'ancien président, pour faire la lumière sur les faits et gestes de Donald Trump après l'élection de 2020.

Elle assure avoir épluché plus de 100.000 documents, dont des courriels, SMS et photos officielles de la Maison Blanche, et a envoyé une centaine d'assignations à témoigner.

• Comment vont se dérouler les auditions?

SMS, documents officiels et vidéos à l'appui, une série d'avocats et de témoins clés présenteront les différents scénarios envisagés par Donald Trump et son entourage pour renverser le cours de l'élection présidentielle de 2020, jusqu'à l'assaut du Capitole le 6 janvier 2021.

Parmi ces différents scénarios, celui d'un projet de décret de la Maison Blanche qui ordonnait au plus haut responsable militaire du pays de saisir des machines électorales à travers le pays.

Les membres de la commission veulent aussi comprendre pourquoi Donald Trump a pris 187 minutes avant d'appeler la foule qui attaquait le Congrès américain à rentrer chez elle.

• Y aura-t-il des inculpations?

La commission dite du "6 janvier" n'a pas le pouvoir de procéder elle-même à des inculpations. Mais elle devrait toutefois remettre ses preuves à des procureurs fédéraux et peut recommander des poursuites.

En parallèle, une foule d'agents fédéraux s'attèle à une énorme enquête pour retrouver les manifestants ayant directement participé à l'assaut du Capitole. Plus de 800 personnes ont été arrêtées et la majorité ont été inculpées, selon des données du ministère américain de la Justice.

• Cette enquête va-t-elle marquer les esprits?

Les partisans de cette commission parlementaire jugent son travail essentiel afin de garantir que l'un des épisodes les plus sombres de l'histoire américaine ne se répète jamais. Mais la majorité des républicains dénoncent les travaux de ce groupe d'élus, le principal intéressé Donald Trump fustigeant une "chasse aux sorcières".

La commission fait donc face à un défi de taille, celui de construire un récit capable de capter l'attention du grand public et de le convaincre.

• La première audience diffusée en prime-time

Signe de l'importance que ces élus veulent apporter à leurs révélations, la première audience a été organisée à une heure de grande écoute, à 20 heures ce jeudi (1h le vendredi à Paris).

Pour cette première, la commission a convié à témoigner une agente de la police du Capitole, Caroline Edwards, "la première membre des forces de l'ordre à être blessée par les émeutiers" le 6 janvier, ainsi qu'un auteur de documentaire, Nick Quested, dont l'équipe a documenté l'assaut du Capitole.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles