Attaque au couteau de Nice : hommage aux trois victimes de "la violence barbare"

·2 min de lecture

Nice a rendu hommage vendredi aux trois fidèles tués dans une basilique du centre-ville il y a un an.

Une statue, une messe: la ville de Nice, déjà endeuillée par l'attentat meurtrier de la Promenade des Anglais en 2016, a rendu hommage vendredi aux trois fidèles tués dans une basilique du centre-ville il y a un an, victime de "la violence barbare". "Ici dans ce lieu de paix et de prière, la vie a été bafouée par la violence barbare. Nadine, Simone et Vincent ont été victimes du terrorisme islamiste", a déclaré en ouvrant la cérémonie le père Franklin Parmentier, le curé de la paroisse, en reprenant les mots figurant sur la plaque commémorative apposée dans la basilique.

Précédée du dévoilement d'une statue, "La Colombe de la Paix", du sculpteur Théo Tobiasse, la cérémonie s'est déroulée en présence des familles des victimes mais aussi du ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, et du maire ex-LR de Nice, Christian Estrosi. De nombreux Niçois s'étaient massés en dehors de l'église, tenus à distance par un imposant dispositif de sécurité.

Nadine Devillers, Niçoise de 60 ans, Simone Barreto Silva, Franco-Brésilienne de 44 ans et mère de trois enfants, et le sacristain Vincent Loquès, 55 ans, père de deux filles, ont été tués il y a un an par un Tunisien de 22 ans, Brahim Aouissaoui, arrivé à Nice depuis l’Italie deux jours auparavant. Dans le cadre de l'enquête, confiée au parquet national antiterroriste (PNAT), l'homme a été mis en examen début décembre pour "assassinats et tentative d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste". Interrogé début avril, l'homme, qui assurait alors ne pas se souvenir des événements survenus en France, a, selon une source proche du dossier, de nouveau été entendu "début juin et reste sur la même ligne de défense".

A lire : Attentat de Nice : un terroriste très discret

Pensée(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles