Attaque au couteau dans la Drôme : le terroriste présumé apte à être jugé

Source AFP
·1 min de lecture
L'attaque avait fait deux morts et cinq blessés le 4 avril dernier, en plein confinement. 
L'attaque avait fait deux morts et cinq blessés le 4 avril dernier, en plein confinement.

L'auteur présumé d'une attaque terroriste au couteau, qui avait fait deux morts et cinq blessés en avril à Romans-sur-Isère (Drôme) est « accessible à une sanction pénale », selon une expertise psychiatrique qui permet d'envisager un procès, a-t-on appris vendredi de sources concordantes. Dans une expertise psychiatrique, signée le 5 décembre et révélée par le quotidien Le Dauphiné libéré, deux experts concluent que le discernement d'Abdallah Ahmed-Osman était « altéré » au moment des faits, tout en estimant qu'il peut être jugé, a confirmé à l'Agence France-Presse une source proche du dossier.

Le 4 avril, Abdallah Ahmed-Osman, un réfugié soudanais de 33 ans, avait tué à l'arme blanche un client d'une boucherie né en 1965 et un commerçant né en 1976. Cinq personnes avaient également été blessées dans cette attaque qui s'était déroulée en fin de matinée dans les rues et les commerces du centre de Romans-sur-Isère, pendant le confinement.

« Des gestes criminels à la fois délirants et terroristes »

Pour les deux psychiatres, qui l'ont rencontré le 27 novembre à l'unité d'hospitalisation spécialement aménagée de Villejuif (Val-de-Marne), Abdallah Ahmed-Osman a eu « des gestes criminels à la fois délirants et terroristes ». « Ses gestes (?) empruntent la légitimation de leur haine vengeresse à l'idéologie islamiste radicale et à ses justifications habituelles », écrivent les deux experts dans leurs conclusions que l'Agence France-Presse a pu consulter. Ces conclus [...] Lire la suite