Attaque au couteau à Rambouillet : vive émotion et colère des forces de l'ordre

Les policiers du commissariat de Rambouillet dans les Yvelines sont sous le choc, vendredi 23 avril. Une des leur vient de mourir : l'agent d'accueil que tout le monde connaissait a été poignardée à deux reprises. Les équipes de France Télévisions ont joint une de ses collègues au téléphone. "Là où elle a été tuée, j'aurais dû me trouver là à sa place", raconte-t-elle. Elle décrit l'agente de police comme "une femme très calme, une femme comme j'aurais voulu être". Le chef du gouvernement et le ministre de l'Intérieur ont directement apporté leur soutien à ces policiers des Yvelines, endeuillés une nouvelle fois. Le 13 juin 2016, une autre attaque à Magnanville avait ému tout le pays. Déterminer si l'assaillant a agi seul ou en réseau Les enquêteurs du parquet antiterroriste vont essayer de déterminer s'il s'agit d'un acte d'un homme isolé. "Dans ce type d'affaire, il s'agit d'abord de mieux cerner la personnalité de l'assaillant et puis aussi de reconstituer les heures qui ont précédé l'attaque afin de répondre à cette question centrale : a-t-il agit de sa propre initiative ou bien dans le cadre d'un réseau ?", explique le journaliste France Télévisions Éric Pelletier en duplex depuis le parquet national antiterroriste à Paris.