Attaque au couteau à Rambouillet : ce que l’on sait de l’enquête

Source AFP
·1 min de lecture
Une fonctionnaire de police a été tuée, ce vendredi, à Rambouillet (Yvelines).
Une fonctionnaire de police a été tuée, ce vendredi, à Rambouillet (Yvelines).

Ce samedi matin, l'enquête sur l'assassinat d'une fonctionnaire de police, poignardée par un Tunisien qui a ensuite été abattu, dans le commissariat de Rambouillet, près de Paris, fait état de trois personnes en garde à vue, des proches de l'assaillant, Jamel G., 36 ans. Ces derniers devraient permettre aux enquêteurs de mieux comprendre son profil et ses motivations. Deux perquisitions ont également été menées dans la soirée et la nuit du vendredi au samedi 24 avril.

Selon des sources proches de l'enquête, une personne ayant accueilli l'assaillant à son arrivée en France, en 2009, figure parmi les gardés à vue. Le domicile de cette personne, situé dans le Val-de-Marne, a été perquisitionné dès vendredi en fin d'après-midi, tout comme le logement de Jamel G., situé à Rambouillet.

À LIRE AUSSIRambouillet : « On ne peut pas accepter que les fonctionnaires deviennent des cibles vivantes »

Peu après 14 heures, un homme a tué à coups de couteau une fonctionnaire de police au commissariat de Rambouillet, dans les Yvelines, avant d'être interpellé et blessé par balle par d'autres agents, ont indiqué le parquet de Versailles et une source policière à l'Agence France-Presse. L'assaillant a été touché par les tirs d'un seul policier, d'après une source policière. En arrêt cardio-respiratoire, il est décédé. Des témoins ont rapporté que l'assaillant aurait crié « Allah akbar », selon une source proche de l'enquête.

Les enquêteurs veulent cerner le profil de l'assaillant [...] Lire la suite