Attaque au couteau à Nice : la France en "urgence attentat"

Jeudi 29 octobre, l’état d’urgence attentat a été déclenché par le Premier ministre Jean Castex, après l'attaque au couteau de Nice (Alpes-Maritimes). "C’est le niveau d’alerte vigipirate le plus élevé, explique la journaliste France Télévisions Diane Schlienger, en direct du ministère de l’Intérieur, à Paris. Ce plan d’urgence attentat avait déjà été activé après l’attaque de Strasbourg (Bas-Rhin) en 2018".Sécurité renforcéeDans un "contexte de menace terroriste élevé et constant", l'état d'urgence attentat permet de mobiliser "des moyens exceptionnels" et de diffuser plus rapidement des informations. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a également fait parvenir un télégramme a tous les préfets de France, afin de leur demander de renforcer "immédiatement" la surveillance autour des lieux de culte et des cimetières, à l’approche de la Toussaint.