Attaque au couteau à Nice : la communauté catholique frappée en plein cœur

Les membres de la communauté catholique sont en deuil après l’attaque au couteau survenue au sein de la basilique Notre-Dame de l’Assomption, à Nice (Alpes-Maritimes) jeudi 29 octobre. "Je trouve ça honteux, parce qu’on a le droit d’avoir ses convictions politiques, religieuses, sans risquer sa vie", témoigne une femme devant une église parisienne. "Ce n’est pas contre moi, Chrétien, c’est contre la France elle-même, contre toute la France. Les religions ne sont pas opposées les unes aux autres", dit un autre homme.Les catholiques à nouveau visés À Nice, la communauté catholique est sous le choc. Le père Gil Florini, de la paroisse Saint Pierre d’Arène, dit être "dans la phase de la colère". L’attentat rappelle celui de juillet 2016 : le père Jacques Hamel avait été égorgé par deux islamistes radicaux à Saint-Étienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), alors qu’il célébrait la messe.