Attaque au couteau à Nice : que s'est-il passé ?

Il est près de 9 heures, jeudi 29 octobre, lorsqu'un attentat se produit dans le centre de Nice (Alpes-Maritime). Un terroriste entre dans la basilique Notre-Dame, armé d'un couteau. Trois personnes sont tuées. Les policiers municipaux maîtrisent l'assaillant en tirant plusieurs coups de feu. Grièvement blessé, il est transporté à l'hôpital dans un état grave. Un acte revendiqué par l'assaillant À l'intérieur de l'église, deux personnes ont été égorgées. Une troisième personne, une femme, blessée au couteau, a pris la fuite. Les secours ne pourront rien faire, elle décède peu de temps après. Alors qu'il était encore conscient, le terroriste a revendiqué l'attaque. "Il ne fait aucun doute du sens du geste de l'auteur de ces actes, qui n'a cessé de répéter en boucle devant nous 'Allah akbar', alors qu'il était médicalisé sur place, a déclaré Christian Estrosi, le maire LR de Nice. Quel était le sens de son geste, sa détermination ?"