Attaque dans une église en Espagne: une enquête ouverte pour des faits présumés de terrorisme

Police espagnole (photo d'illustration) - Cristina Quicler - AFP
Police espagnole (photo d'illustration) - Cristina Quicler - AFP

Un sacristain a été tué et plusieurs personnes blessées dont un prêtre dans une attaque à l'arme blanche mercredi soir dans une église d'Algésiras, dans le sud de l'Espagne, ont indiqué les autorités.

Une enquête pour des faits présumés de terrorisme a été ouverte. Cette enquête va être menée par un magistrat de l'Audience nationale, tribunal chargé notamment des affaires de terrorisme, a précisé le parquet, sans donner plus de précisions

"L'attaque à l'arme blanche" s'est produite "peu avant 20h" dans l'église de San Isidro d'Algésiras, a indiqué le ministère de l'Intérieur et non dans celle de San Lorenzo, comme il avait indiqué dans un premier temps par erreur.

Un prêtre parmi les autres blessés

Une personne a été tuée à l'extérieur de l'église et une blessée dans l'église, a ajouté le ministère.

Une source policière a indiqué à l'AFP que la personne tuée était un sacristain tandis que l'un des blessés était un prêtre.

Selon cette source, l'assaillant était vêtu d'une djellaba et a "crié quelque chose" au moment de l'attaque.

Des médias locaux, se basant sur des témoignages, indiquent que l'assaillant était armé d'une machette avec laquelle il a tué le sacristain.

"Les faits sont analysés et font l'objet d'une enquête. Il n'est pas possible pour le moment de déterminer la nature de l'attaque", a assuré pour sa part le ministère de l'Intérieur.

Dans une vidéo diffusée par les autorités, on aperçoit l'assaillant de dos, pantalon noir et sweat à capuche gris noir et blanc. Menotté, il marche en chaussettes dans un couloir, encadré par deux policiers.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Enquête pour terrorisme

"Les faits sont analysés et font l'objet d'une enquête. Il n'est pas possible pour le moment de déterminer la nature de l'attaque", a assuré le ministère de l'Intérieur.

Contacté par l'AFP, le parquet a annoncé pour sa part qu'une enquête avait été ouverte pour des "faits présumés de terrorisme". Elle sera menée par un juge de l'Audience Nationale, tribunal chargé des affaires de terrorisme.

Juanma Moreno, président de la région d'Andalousie, a qualifié sur Twitter cette attaque de "terrible et insupportable".

"On a assassiné un sacristain et on a blessé au moins un prêtre", a-t-il dénoncé, tout en appelant à la "prudence" alors qu'une "enquête est en cours".

Article original publié sur BFMTV.com