Attaque à Rambouillet : "Tout ce qui représente l'État est une cible privilégiée des attentats", estime une ancienne juge anti-terroriste

franceinfo
·1 min de lecture

Les policiers font "partie des cibles qui ont déjà été annoncées par les revendications des groupes terroristes", a expliqué samedi 24 avril sur franceinfo Béatrice Brugère, ancienne juge anti-terroriste, secrétaire générale du syndicat FO magistrats. Trois personnes ont été placées en garde à vue dans l'entourage de l'auteur de l'attaque au couteau devant un commissariat de Rambouillet (Yvelines) vendredi. Le parquet national antiterroriste s'est saisi de l'enquête.

franceinfo : Que signifie cette saisine très rapide du parquet national antiterroriste ?

Béatrice Brugère : C'est une réactivité qu'il faut saluer. Il est très intéressant que le parquet national antiterroriste se soit saisi, pour des raisons de procédure et de moyens d'investigation. Tout de suite, il y a eu des gardes à vue, des perquisitions, des exploitations téléphoniques de très haut niveau et cela est permis par la procédure. La saisine immédiate du parquet national antiterroriste n'est pas toujours une évidence sur des faits qui pourraient sembler similaires. Cela prouve qu'ils ont des éléments assez importants pour penser qu'on est dans un cadre terroriste.

Cette saisine va -t-elle être permettre d'enquêter plus rapidement ?

Oui, parce que nous avons des services spécialisés, ils ont l'habitude, des procédures, des moyens qui sont tout à fait adaptés pour aller vite et loin.

Que représente une telle menace contre les policiers ?

C'est extrêmement fort et signifiant, parce que cela fait partie des cibles (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi