Attaque à Rambouillet : un drame qui divise le monde politique

Vendredi 23 avril, une fonctionnaire de police a été tuée à la suite d'une attaque au couteau, à Rambouillet, dans les Yvelines. L’assaillant, de nationalité tunisienne, a été abattu par les forces de l’ordre. "La question que je me pose, c’est que faisait cet homme en France… Un Tunisien arrivé illégalement en 2009 sur notre territoire. Une fois encore, on s’aperçoit que c’est le même scénario à cause d’un migrant en situation illégale", indique Laurent Jacobelli, porte-parole du Rassemblement national. "Restons unis" De son côté, Éric Coquerel, député La France insoumise de Seine-Saint-Denis, a mis en garde face aux risques d’amalgame. "L’idée qu’à cause d’une seule personne dans notre pays, tous les migrants dans ce pays soient regardés de manière soupçonneuse, c’est que ces gens-là recherchent. Restons unis", a lancé l’élu LFI. Pour rappel, le parquet a ouvert une enquête de flagrance sur les chefs d'"assassinat contre personne dépositaire de l'autorité publique en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle".