"Attaque" à la Pitié-Salpêtrière: la justice ne considère pas les propos de Castaner comme une "fake news"

Le tribunal de Grande instance de Paris a jugé irrecevable la demande des deux élus communistes qui avaient demandé à ce que soit supprimé le tweet erroné du ministre de l'Intérieur, daté du 1er-Mai dernier.

"Ici, à la Pitié-Salpêtrière, on a attaqué un hôpital", avait affirmé le ministre de l'Intérieur le 1er-Mai dernier, au terme d'une énième manifestation parisienne. Des propos sur lesquels Christophe Castaner avait dû revenir, car l'information était erronée. Il n'était pas question d'"attaque" et seul un petit groupe de manifestants avait en réalité tenté de s'introduire dans l'hôpital parisien pour s'y réfugier. 

La demande de suppression du tweet irrecevable

Mediapartrévèle ce mardi que deux élus communistes ont réclamé à Twitter  que le tweet polémique de Christophe Castaner, daté du 1er mai dernier soit suppriméau titre de la loi "fake news", votée en décembre dernier.

D'après le site d'investigation, l'eurodéputée communiste Marie-Pierre Vieu et le sénateur communiste Pierre Ouzoulias, avaient assigné la société Twitter en référé le 10 mai dernier. Mais leur requête a été déboutée par le tribunal de Grande instance de Paris et la demande de suppression du tweet a ainsi été jugée irrecevable. ...Lire la suite sur BFMTV.com

Cette vidéo peut également vous intéresser :