Attaque à Orly : les voyageurs sous le choc

France 3

Les passagers ont réinvesti

l'aéroport d'Orly (Val-de-Marne), on croise même quelques sourires, et les visages sont bien plus sereins que ce samedi matin du 18 mars. C'était juste après l'attaque : la longue attente des passagers dehors. Des mines inquiètes. Plus de 3 000 personnes ont été évacuées. Déboussolées, choquées, elles se remettent de leurs émotions. "Les gens paniquaient, ils couraient dans tous les sens, donc ils se chevauchaient. Certains tombaient, d'autres leur tombaient dessus", témoigne un homme.

"Tout le monde criait et courait vers la porte"

"Il y a eu un énorme mouvement de foule, ça a été tellement vite. Les hôtesses, tout le monde criait et courait vers la porte, et j'ai fait pareil qu'eux", ajoute une femme encore sous le choc. Agrippés à leur téléphone, certains rassurent leurs proches. Ils attendent patiemment les consignes des forces de l'ordre. "Messieurs dames, il va falloir reculer encore, allez-y !", crie un policier. Ceux-là ont décidé de repartir coûte que coûte, quel que soit le moyen, même à pied.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Abdelghani Merah : "Je veux utiliser ce nom, Merah, pour cette fois-ci éveiller les consciences"
Affaire Merah : "Mon petit-fils Gabriel avait la tétine à la bouche quand il s'est fait assassiner"
Qui est Ziyed Ben Belgacem, l'homme abattu à l'aéroport d'Orly ?
Afrique du Sud : des drones anti-requins pour empêcher les attaques
Qui se cache derrière Ziyed Ben Belgacem, l'homme abattu à l'aéroport d'Orly ?

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages