Attaque à Orly : retour sur la chronologie des faits

France 3

Ce samedi 18 mars au matin,

l'assaillant est à terre, il vient d'être abattu en pleine aérogare d'Orly (Val-de-Marne) par les hommes de la force Sentinelle. Contre lui, le fusil d'assaut qu'il a réussi à arracher à la militaire. Un à un, les hommes du RAID pénètrent pour s'assurer qu'aucune menace ne pèse sur Orly. Quelques minutes plus tôt vers 8h30, cet homme s'était présenté dans le Hall 1 du terminal Sud. Il s'en prend alors à trois militaires et plus précisément à la femme de la patrouille.

L'homme s'en était déjà pris à une patrouille de policiers

Tout autour, des passagers assistent à la scène. "J'ai vu des militaires qui tenaient en joue une personne et là y avait une personne qui tenait la militaire en otage, c'était une femme, il la tenait pas le cou et en même temps il lui tenait le bras et l'arme de la militaire", explique un homme. Les deux autres militaires tentent de le raisonner, mais face à la menace ils sont obligés de tirer. "Ses deux camarades ont pensé nécessaire, et ils ont eu raison, d'ouvrir le feu pour la protéger et surtout pour protéger tout le public qui était alentour", explique Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense. Peu avant l'attaque d'Orly, l'homme s'en était déjà pris à une patrouille de policiers lors d'un contrôle routier à Garges-lès-Gonesse (Val-d'Oise). L’homme parvient alors à prendre la fuite direction Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne). Il vole la voiture d'une femme et se rend Orly. C'est la quatrième fois que les forces Sentinelle sont la cible d'attaques terroristes.

Retrouvez cet article sur Francetv info

VIDEO. Kate et William à Paris : la fin de deux jours de séduction diplomatique
Opération séduction de Kate et William à Paris à l'heure du Brexit
XV de France : le défi gallois
VIDEO. Candidat à la présidentielle, François Asselineau se défend d'être à la tête d'une "secte"
"Pièces à conviction". Affaire Kerviel-Société générale : la justice sous influence ?

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages