Attaque à Orly, meetings de Hamon et Mélenchon, mort de Chuck Berry : l'essentiel de l'actu du week-end

Libération.fr
Des manifestants de La France insoumise de Jean-Luc Melenchon pour la Marche pour la VIème République le 18 mars 2017 à Paris. Photo Jacques Demarthon. AFP

Vous n'avez pas suivi l'actualité de ces deux derniers jours ? On vous résume ce qu'il fallait en retenir dans cet article.

Orly. Un homme a été abattu samedi matin à l’aéroport d’Orly par les forces de sécurité après avoir attaqué une militaire de l’opération Sentinelle. Plus tôt, il avait tiré sur un policier lors d’un contrôle routier en région parisienne. Le suspect, âgé de 39 ans, était connu des services de police et de renseignement. Le parquet antiterroriste s’est saisi de l’enquête. En revanche, la prise en charge des passagers dont les vols ont été annulés est fortement critiquée. 

Présidentielle. Onze candidats disputeront le premier tour de l’élection présidentielle le 23 avril, a annoncé samedi le Conseil constitutionnel, après validation de la liste complète des parrainages. Trois candidats - Philippe Poutou, Jean Lassalle et Jacques Cheminade - se sont qualifiés in extremis et ont rejoint les huit premiers candidats à avoir recueilli 500 signatures. Retrouvez la liste complète ici et retracez leur long chemin vers la candidature juste là.

France insoumise. Jean-Luc Mélenchon réunissait ses troupes samedi après-midi à Paris dans un défilé pour la VIe République. Quelque 130 000 personnes ont participé à la marche entre la place de la Bastille et celle de la République, selon l’équipe de campagne du candidat.

Macron. Emmanuel Macron, qui présentait samedi à Paris sa future politique de défense en cas d’élection, s’est engagé à rétablir s’il est élu un «service national obligatoire et universel» d'un mois pour les 18-21 ans. Une proposition jugée «absurde et irréaliste» par le porte-parole de François Fillon, Luc Chatel. 

Meeting de Hamon à Bercy. A Paris, devant 20 000 personnes selon les organisateurs, le candidat socialiste à l'élection présidentielle a tenu son plus grand meeting de campagne dimanche. Un discours long d'1h 30 introduit par Anne Hidalgo, Christiane Taubira et Yannick Jadot où Benoît Hamon a réaffirmé ses (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Présidentielle: Macron et Le Pen au coude à coude, Hamon décroche, selon un sondage
Commémorations des tueries de Merah : «La République n'oublie pas»
François Fillon a un nouveau slogan de campagne (et il n'y a plus le mot vérité)
Hamon espère un nouveau départ après un discours vibrant à Bercy
Désarmement de l'ETA : le Pays basque français attend un soutien de Paris

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages